3 décembre 2014 6 Comments retro gaming

Calendrier de l’avent Nintendo NES #3 Bubble Bobble

bubble-bobble

Bubble bobble possède une jaquette jolie, sildenafil je vous l’accorde (encore que bon, cette espèce de texte sur le devant de la boite jure un peu), mais surtout, c’est vraiment un putain de bon jeu. Alors, oui, je sais que la censure va encore sévir, et qu’on va tenter de museler mes jolies doigts à cause de mon langage mais fallait que ça sorte, c’est comme ça, c’est un cri du cœur (et non, je ferai aucun mauvais jeu de mots…). Déjà, parce que le principe est très sympa à base de plate-forme, de scoring et de réflexe. Vous dirigez un petit dinosaure qui lance des bulles dans lesquelles il peut enfermer les méchants. En sautant sur les bulles, il la détruit, tuant (n’ayons pas peur de mots, c’est dur mais c’est comme ça) par la même occasion le dit-méchant enfermé dedans.

Simple, efficace, excellent. Mais surtout, tadammmmmmmmm, on peut jouer à DEUX ! (oui, en même temps, sinon ça n’aurait aucun intérêt, quelle question…). Et si, au début, on s’entraide, on est content d’avancer main dans la main (enfin patte dans la patte, vu qu’on incarne des dinosaures) pour traverser les niveaux, tout va très vite partir en sucette (j’avais un autre mot à la place de sucette mais bon, censure, gros yeux, tout ça tout ça). Car en tuant les méchants, des bonus apparaissent et rapportent des points et là, c’est chacun son bonus et Dieu pour tous. Généralement, c’est à ce moment que les amitiés se terminent, que les couples se déchirent et que le jeu devient formidable.

Je rajoute à ça, une durée de vie conséquente, une musique entrainante et une maniabilité au poil (de sucette (ami lecteur, je te tends une perche)) et vous avez un incontournable de la NES. Et en plus, la jaquette est mimi comme tout. Allez zou, filez m’acheter ce jeu !

Poulet Magique

 


Share: