16 décembre 2018 2 Comments Kids

Comment détecter la myopie chez l’enfant ?

Aujourd’hui nous allons parler de la myopie chez l’enfant…

Alice porte des lunettes depuis qu’elle a 4 ans. Cela a été décelé à l’école lors d’un contrôle de vue annuel. Son père étant myope et moi aussi, on se doutait qu’elle risquait de porter des lunettes assez tôt. En effet, la myopie est très souvent héréditaire.
L’adaptation au port des lunettes s’est très bien passé, tellement qu’elle ne peut plus vivre sans, elle a grandi avec et on est aussi passé par le port d’un cache œil durant plusieurs mois, puis la pose d’un Ryser (il s’agit d’un filtre adhésif posé sur le verre qui permet à un œil de se « muscler ») pendant un bon bout de temps aussi.

J’ignorais totalement que la vue d’un enfant était encore en évolution et qu’elle pouvait être corrigée efficacement jusqu’à un certain âge (d’où le port du cache œil et du Ryser pour faire travailler tant qu’il est possible l’œil plus faible ^^).

Détecter la myopie chez l’enfant

Il y a plusieurs signes qui peuvent vous aider à détecter la myopie de votre enfant et vous inciter à consulter un ophtalmologiste :

– un enfant qui plisse les yeux pour voir au loin (la télé, le tableau en classe, …)
– si votre enfant a les yeux rouges ou qu’il se frotte souvent les yeux
– si les deux parents sont myopes, les risques que l’enfant le soit aussi sont plus importants
– un enfant qui lit très près (son livre ou sa tablette)

Pour Alice, on s’était déjà posé des questions car elle plissait souvent les yeux et tenait assez près ses livres quand elle était petite. Je vous invite à faire un tour sur le mini site de Nikon qui permet de faire des simulations de ce que voit un enfant myope non corrigé et qui permet de vous aider à trouver un opticien qualifié proche de chez vous ♥

Les verres Nikon

Depuis le port des lunettes on essaye pour chaque rentrée scolaire de trouver un modèle de lunettes sympa et cette année nous avons été contactés par Nikon afin de tester leurs verres optiques.
Je ne savais pas du tout que Nikon était spécialisé dans la conception des verres optiques, mais clairement cela fait sens quand on sait que c’est une marque géniale en terme d’optique pour les appareils photos, sans parler de sa renommée en conception de boitiers numérique et argentiques depuis des dizaines d’années (d’ailleurs je louche sur le Nikon FM2 en version argentique depuis des années ^^). J’ai d’ailleurs appris que le 1er verre optique Nikon a été lancé en 1946… Soit 1 an avant le 1er appareil photo Nikon !

Donc la technologie Nikon est tellement dingue que les verres d’Alice sont presque invisibles tellement ils sont fins, sans reflets et transparents !
C’est tellement fin et transparent qu’en regardant la photo des lunettes à plat on ne voit pas les verres, on dirait qu’il y a juste une monture vide ^^
J’ai aussi appris que Nikon avait été le premier verrier à proposer un traitement anti-lumière bleue.

Pour la création des verres je suis allée chez Brice Sarda à Narbonne, qui est opticien partenaire Nikon et il nous a même ouvert les portes de son atelier qui est vraiment canon.
Avec Alice on a pu découvrir les machines qui découpent les verres, les polissent, chauffent ou coupent les branches et c’était super intéressant de voir l’envers du décor et la conception d’une paire de lunette de manière artisanale.

Allez hop ! Je vous laisse avec une petit visite en image et vraiment n’hésitez pas à amener votre enfant consulter car cela peut lui changer la vie ♥

Article réalisé en collaboration avec Verres Optiques Nikon


Share: