19 janvier 2018 2 Comments freelance

Freelance #4 le bilan et les tips pour se lancer


Aujourd’hui je vous ai préparé un article assez conséquent car je reçois très souvent des questions, des demandes d’astuces pour se lancer en tant que freelance…
Cela va faire maintenant plus d’un an que je travaille à mon compte (j’ai commencé en octobre 2016 exactement), du coup je vais commencer par vous faire un bilan et vous raconter l’évolution de mon travail qui a beaucoup évolué ♥

Le bilan sur un an de freelance

J’ai commencé mon aventure dans l’entreprenariat en pensant faire beaucoup de graphisme et quelques créations de contenus pour le blog. Mon objectif en salaire était peu élevé, je savais que je ne me sortirai pas le même salaire que dans mon ancienne agence (qui n’était pas non plus fou, dans le sud ce ne sont clairement pas les mêmes salaires que dans les grandes villes ^^) mais je gagnais en qualité de vie, en confort et surtout en temps passé avec Alice.
Au final tout s’est enchainé très vite, j’ai fais très peu de graphisme et énormément de contenu (pour des blogs, sites, magazines en off ou sur le blog et mes réseaux), beaucoup de création de DIY, des shooting et scénographie pour des marques, de la direction artistique et du conseil pour d’autres.
C’est devenu hyper varié et totalement kiffant ♥
J’ai aussi multiplié les déplacement à Paris, Bruxelles et j’ai travaillé pour des marques dont je n’aurai jamais pensé pouvoir travailler un jour comme Loréal ou encore MyFujifilm, Nokia, M&M’s…
Je ne vais pas axer le post sur ce que je fais exactement mais j’ai déjà écrit un article ici et vous avez aussi mon portfolio en ligne ici
Du coup il a fallut que je me ménage des plages pour garder un rythme pour Alice, que je sélectionne mes contrats pour ne pas me surcharger en étant seule et pour continuer à me développer que je change de statut en passant de auto-entrepreneur à SARL. BIG STEP pour moi et super flippant aussi en terme de charges mais on y reviendra plus tard…
Entre temps j’ai aussi démissionné car j’étais jusqu’en septembre encore en année sabbatique (je vous explique tout sur l’année sabbatique pour la création d’entreprise ici). Autant vous dire que je ne me suis pas posée la question une seule seconde pour savoir si je revenais ou pas dans l’entreprise ^_^

LE TRAVAIL SEULE

Clairement être freelance peux faire rêver. Oui c’est cool, personne n’est derrière toi, tu peux aller faire des pauses quand tu veux, tu peux aussi aller chercher ton enfant plus tôt à l’école, tu peux dormir plus le matin ou encore voir tes copains et copines pour un café dans la journée… OK c’est cool.
Mais il faut être aussi HYPER organisée, personne n’est là pour vous dire « hop traite tes mails, répond avant telle heure à un client, la priorité c’est X ou Y, le tarif pour ce travail c’est X€, tu as fais un faute de frappe là, ça ça serait mieux comme ça, etc, etc… ».
Donc il faut arriver à se manager, s’organiser, négocier, avoir un regard critique envers son travail pour progresser, anticiper les retours possibles, ne pas se surcharger non plus…
C’est un savant mélange entre tout et un rythme sur lequel il faut s’accorder. Il faut arriver à ne pas passer sa journée et sa soirée complètement charrette et s’octroyer des pauses mais il faut aussi pouvoir envoyer la sauce quand c’est le gros rush.
Le tout en gardant l’inspiration et en continuant d’alimenter les réseaux et le blog parce que c’est l’essence même de ce que j’aime. C’est aussi les deux endroits où je ne me force jamais à poster ♥
Il y aussi la solitude la journée, vous n’avez pas de collègue à qui parler, pas de personnes avec qui partager votre café et les ragots ^^
Moi clairement je suis bien seule car je souffre d’hyperacousie, j’ai énormément de mal avec les sons répétitifs des gens donc je devenais complètement zinzin dans un open-space avec 15 personnes qui touillaient leur café en même temps (j’en rigole maintenant mais c’est horrible en vrai pour moi). Mais selon votre caractère cela peut-être hyper dur à vivre. J’avais aussi commencé le télétravail avant de me lancer donc je savais que j’aimai bosser seule aussi c’est une bonne manière de tester vos aptitudes.
Pour finir cette solution était aussi parfaite pour moi car avec une SEP j’ai besoin de ménager ma fatigue sur certaines périodes afin d’éviter les crises. Je peux aussi me piquer chez moi tranquillement et quand j’ai des effets secondaires je suis à domicile, idem pour les RDV que j’ai avec le milieu hospitalier, je pense que toute cette partie aurait était plus relou entreprise même si c’est bien sur possible, je suis consciente de la chance que j’ai, vraiment ♥

Le lieu de travail

J’ai un bureau ou j’entrepose un peu tout, j’ai aussi le stock de mon shop à gérer car je développe de plus en plus ma boutique en l’axant sur la vente de polaroids (d’ailleurs les nouveaux films Polaroid Orginal arrivent je suis trop happy ^^) mais en général je travaille de mon bureau avec Netflix en fond, je met une série que j’ai vu 1000 fois pour ne pas trop l’écouter mais avoir un bruit de fond et hop voilà ^^. Du coup mon anglais s’est VRAIMENT amélioré à force d’écouter en sous-titré et j’ai commencé la lecture de livres en anglais (je suis trop fière de mes progrès c’est trop motivant pour moi car j’adore cette langue ^^).
Après je shoote toujours à la lumière naturelle et avec des fonds que je confectionne en bombant des plaques de cartons plumes, rien de fou après tout se joue sur le traitement photo ;)
En déplacent je travaille souvent dans le train ou à l’hôtel en coworking avec ma Morganours si l’on est ensemble ou seule de ma chambre. Du moment que j’ai le wifi je peux travailler en somme :)

Les différents statuts pour l’entreprenariat

J’ai commencé en tant que AE, c’est à dire Auto-Entrepreneur. J’étais déjà inscrite depuis des années et c’est parfait pour commencer sans frais.
Vous pouvez aussi avec l’ACCRE et vous avez beaucoup de renseignement sur ce statut sur le net. Les charges sont aussi moins élevées que en SARL ou EURL, mais l’imposition est sur le gains total et pas les bénéfices contrairement aux SARL.  Autre truc cool, vous gérez seul votre comptabilité, pas besoin de payer un comptable mais attention, à vous de bien tenir vos comptes et vos déclarations.
Les inconvénients de ce statut : vous ne pouvez pas non plus déduire vos frais, récupérer la TVA et avoir un numéro de TVA. Il y aussi le fait que vous êtes déclaré en tant que « personne physique » c’est à dire que si vous avez un soucis, un procès etc… on s’attaque à vous et pas à votre entreprise, donc à vos biens perso. La protection pour vous est donc minime.
Autre bémol votre seul est de 32 900€, cela me paraissait énorme mais au final on y arrive vite et je vous le souhaite ^^ Pour les renseignements sur ce statut vous avez tout ici et ici.

Le choix entre SARL, SASU, EURL…
J’ai du donc rapidement changer de statut de mon côté, c’est cool mais c’est flippant.
Car changement veux dire : charges plus grosses, TVA à gérer, comptable à trouver, création d’un compte pro, RDV avec la banque, création de projet d’entreprise, de bilan etc…
Ca prend du temps, il faut savoir ou l’on veux aller et avoir les reins solides car il y a aussi un coup financier avec des statuts et un comptable à l’année obligatoire.
Clairement je ne me suis jamais vue en tant que BIG BOSS et cela ne fait pas rêver, mais après c’est quand même la meilleure solution en terme de protection et aussi par exemple pour acheter une maison cela rassure les banques, idem pour ma retraite et je peux aussi récupérer la TVA sur mes frais.
Je vous ferai un retour dans un an sur ma SARL et je vous dirai mon bilan du coup ^^

Et après ?

2018 j’espère continuer sur cette lancée, continuer à progresser et vous proposer des trucs cools et vous montrer encore du fun et des couleurs ♥
On a aussi un projet dont j’ai hâte de vous parler et qui risque de changer beaucoup de choses par ici et dans les prochains mois, j’ai genre TROP TROP hâte de vous expliquer dans quoi on s’embarque avec Jeff et de vous embarquer aussi avec nous dans cette aventure qui devrais ravir les fans de déco…
Et après je suis aussi là si vous avez des questions suite à ce post, par contre pour les différents statuts et choix le mieux est de voir directement un comptable ou même plusieurs pour avoir différents sons de cloches et comprendre les statuts. Ce qui m’a correspondu à moi ne vas pas à tout le monde, donc n’hésitez pas à vous renseigner et à vous lancer ♥

PS : le GIF idiot c’est cadeau ^^


Photographies par Pierre Gazel / Traitement par Cécile Boyer


Share: